Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

si prisonniers rîmait avec électricité

Les prisonniers de Santa Rita do Sapucaí au Brésil peuvent obtenir des remises de peine à la force des mollets. Le juge José Henrique Mallmann a en effet décidé d’accorder aux volontaires un jour de remise de peine pour 16 heures d’efforts. Bien entendu, il ne s’agit pas là de pédaler dans le vide : les vélos sont reliés à deux batteries se chargeant par l’intermédiaire de courroies et alimentant l’éclairage public !

prisonniersVelo.jpg

Un bon moyen de rendre utile l'incarsération non ?

Ne devrait on pas prendre exemple dessus ?

Les commentaires sont fermés.