Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tziganes, Gitans, Manouches, Bohémiens ou Roms ?

    Allez un peu d'histoire pour essayer de comprendre et savoir d'où viennent et qui sont les gens du voyage !

     

    romanichels-11.jpg

     

    HISTORIQUEMENT: Les gitans sont à l'origine des Indiens  partis d"Asie vers le cinquième siècle ; arrivés en Egypte  ils se sont répandus ensuite en Europe. La 1re mention d'un gitan à Paris date du siècle de Saint-Louis.

    - Les "Roms", originaires de Roumanie, Bulgarie, Grèce, Slovaquie, Serbie, Hongrie,  représentent 85 % des Tsiganes européens. Leur arrivée en France s'est faite en plusieurs vagues migratoires : d'abord au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, puis dans les années 1970 et enfin à partir des années 1990. S'ils viennent de la même région de l'est de l'Europe, ils n'ont pas la même nationalité, ni forcément les mêmes confessions religieuses, ni le même statut administratif. Il y aurait entre 15 000 et 20 000 Roms en France, dont 85 % de ressortissants européens, essentiellement bulgares et roumains.

    - Les "Sintés" et les "Manouches", installés en Italie, en France, en Allemagne, ont quant à eux transité par les régions germanophones. Ils représentent 5 % des Tsiganes européens.

    - Les "Gitans" ou "Kalés", vivant en Espagne, au Portugal et dans le Sud de la France. Ils représentent 10 % du peuple tsigane européen.

    Les Bohémiens, terme longtemps utilisé pour désigner les Roms dans leur ensemble, en référence à la Bohême, région d'Europe centrale que les Roms ont longtemps sillonnée, mais aussi à la "Bohème", école artistique (notamment poétique et littéraire) du XIXe siècle désignant par extension un mode de vie simple et désintéressé, voire insouciant.

    gitan.png

    Le nom "rom" a ainsi été choisi par l'Union Romani Internationale en 1971 pour désigner l'ensemble des populations concernées à des fins de simplification. L'Union européenne et le Conseil de l'Europe ont par la suite repris officiellement ce terme.

    Cependant certains Gitans et Manouches refusent l'appellation de Roms.

    Quant aux termes "gens du voyage", il s'agit d'une catégorie administrative, créée par la loi du 3 janvier 1969. Le terme désigne les personnes vivant plus de 6 mois par an en "résidence mobile terrestre". Leur nombre est estimé à près de 400 000 personnes selon la Fédération nationale des associations solidaires d'action avec les Tsiganes. Selon cette association, la quasi-totalité d'entre eux sont de citoyenneté française.