Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nouvelles fraîches, ce dimanche 27 juillet

Une vague de SMS vient de me parvenir,

je vous les livre tel quel !

1 A pekin news.jpg

Samedi soir, coucou nous revoilou, Dominique a conduit aujourd'hui sur le goudron, puis j'ai pris le relais sur la piste.

Très belles pistes, qui nous a conduit à travers des lacs de sel blanc, et me suis régalé à la conduite dans ces très beaux paysages.

Magnifique bivouac en plein désert au pied d'une falaise.

Mais le groupe est inquiet, les véhicules arrivent au compte goutte et plusieurs voitures manquent à l'appel !

- Une voiture aurait cassé un amortisseur et une autre, beaucoup plus grave aurait deux roues ouvertes et le pont posé sur le sable.

 

Dimanche matin:

De mauvaises nouvelles ce matin, une des voitures en difficulté (celle avec son amortisseur cassé) a pu rejoindre le bivouac tard dans la nuit ; mais l'autre doit être abandonnée sur la piste ; tout ça pour un roulement qui doit coûter 1€ ! ! !

Nous attaquons une très longue journée de piste avec beaucoup de navigation, je crois que nous redoublerons de prudence aujourd'hui.

Dimanche 12H30 : Aujourd'hui hécatombe sur la piste, un  véhicule avec 2 roues explosées, sommes passé devant, l'équipage qui était entrain de vider la voiture qui a cassé hier son train avant. Nico a démonté le roulement et va essayer d'en trouver un identique chez des locaux, on espère tous qu'il trouvera !

Maintenant, nous escortons un autre équipage qui a un problème de moteur.

La journée est très chaude à tous les points de vues. Ce soir bivouac en plein désert caillouteux, donc certainement pas de communication.

 

Dimanche 13H30: nous n'irons pas au bivouac, car il est bien trop tard pour s'aventurer sur la piste suivante. Après avoir attendu avec le Toy, premier diagnostic confirmé: fumée blanche = moteur cassé.

Laurent nous demande de fermer le convoi et d'attendre Nico et les médecins.

Aux dernières nouvelles, encore deux Nissan avec pont cassé.

sommes partis pour attendre plusieurs heures sur le goudron.

Mon copilote découvre toutes les facettes du raid, mais visiblement ce côté là, il s'en passerait bien... Je ne comprend pas pourquoi ? On bronze autant sur le goudron qu'à la plage du Havre ...Hihihi !

Vais en profiter pour faire une petite chaude sieste !

 1 Raid geolocalisation.jpg

 

Commentaires

  • Eh bien, récit haletant, que de rebondissements !si on avait pas une petite pointe d'angoisse, on dirait "c'est super" comme une fiction...mais bon sang ! qu'ils ne restent pas trop longtemps retenus et continuent d'avancer. Sniff pour les équipages arrêtés.

Les commentaires sont fermés.